Œuvre du mois⎮Juillet 2014

C’est le temps des vacances.

john-and-mary-artiste-Dominique-Fortier-aquarelle_watercolour

Dominique Fortier
John and Mary, 2014
Aquarelle sur papier
26,5 x 20 cm (10,5 x 8 po)
Québec

Le titre de l’aquarelle que vous voyez provient du nom de la méthode d’anglais que nous suivions au secondaire, John and Mary.  La section sur le vocabulaire de l’été faisait particulièrement rêver la Nordique que je suis.

De plus, comme les travaux de la ferme nous accaparaient tout l’été, je rêvais aussi, par ce type d’image, de farniente, de « rien faisage » carabiné, de regarder pousser les pissenlits en sirotant de la limonade/citronnade allongée en maillot de bain sur une couverture en bas de la galerie. Bref, je rêvais d’une vie oisive remplie de loisirs comme en avaient mes amies de la ville : aller au chalet tout l’été, nager, jouer au tennis, faire du vélo, « courailler » les gars un peu. La belle vie, quoi!

Et puis, le titre du billet me vient du rapport avec la chanson C’est le temps des vacances, interprétée par Pierre Lalonde à Jeunesse d’aujourd’hui dans les années 1960. C’était l’été, les vacances, l’adolescence.

C’est le temps des vacances
Pierre Lalonde, 1963

PAROLES :
Roum dum dum wa la dou, c’est le temps des vacances
Roum dum dum wa la dou, c’est le temps des vacances

C’est le temps des vacances, nous avons gradué
C’est le temps des vacances, la saison pour s’aimer
Allons sur le sable chaud, tout près de la mer
Près de toi, je suis si bien, sans toi je ne peux vraiment rien.

C’est le temps des vacances, partons tous les deux
C’est le temps des romances, oublie si tu veux
Oui j’avoue que j’ai eu tort, redonne-moi tout ton amour
Chérie je t’aime, je t’aimerai pour toujours.

Lundi… on s’est aimés
Mardi… ah! je t’ai fait pleurer
Mercredi… et puis tu m’as quitté
Jeudi… je me suis ennuyé
Vendredi… je t’ai supplié
Ah! reviens vers moi et, comme autrefois 
Mon coeur ne battra que pour toi.

C’est le temps des vacances, la saison d’aimer
C’est le temps des romances, comme l’été dernier
Reprenons très vite ensemble, redonne-moi tout ton amour
Chérie je t’aime, je t’aimerai pour toujours.

Roum dum dum wa la dou c’est le temps des vacances
Roum dum dum wa la dou c’est le temps des vacances…

Les faux amis

faux-amis-crayons_false-fake-friends-pencils. Image illustrant le concept des faux amis. Crayons jaune orange qui deviennent de plus en plus rouge dans l'ombre. Réalisation par Dominique Fortier. Illustration of the false friends, or fake friends concept. Orange pencil showing a darker/less known/red face. Realisation by Dominique Fortier, French editor.Le mot le dit : des hypocrites, des spécialistes de l’esbroufe, des faux jetons. Ils font partie de notre paysage quotidien, nous collent aux baskets, nous jettent de la poudre aux yeux. Ils nous sourient, toujours prêts à nous aider, toujours disponibles. Ils ont l’air vrais, sincères, mais ce n’est que façade. En réalité, ils sont bien contents lorsque, à leur contact, la langue ou le crayon nous fourche et qu’on tombe dans le piège. Ils nous font dire ou écrire des bêtises. Des ratés sympathiques qui se trouvent « ben fins », je vous dis. Et dans un pays ou le bilinguisme est de rigueur, ils sont légion.

Les faux amis font partie de la catégorie des anglicismes (anglicismes sémantiques). Ce sont des mots qui présentent une ressemblance de forme avec des mots français sans avoir le même sens. faux-amis-exemples_false-friends-examples. Concept et réalisation - Concept and realization - Dominique Fortier. Réviseure - French Editor.Ils trompent souvent les usagers du français, mais également ceux de l’anglais, dans l’autre sens (voir à ce sujet l’article de Jacqueline Dinsmore intitulé La révision dans un pays bilingue). Les politiques adorent les faux amis. Ils y ont recours à qui mieux mieux. Ainsi sont-ils les premiers à identifier les problèmes que comporte un dossier sensible, et à les adresser, alors qu’ils devraient plutôt déceler ou mettre le doigt sur ou cerner les problèmes que comporte un dossier épineux ou délicat, et s’en occuper. Normal, c’est à leur agenda, autrement dit leur programme. Et par-dessus le marché, ils sont toujours très confiants qu’assistés de leurs aviseurs, ils vont réussir à les régler, ces « saprés » problèmes. En réalité, ils veulent dire qu’ils sont certains ou convaincus, ou qu’ils ont bon espoir, à l’aide de leurs conseillers, de pouvoir régler les dits « saprés » problèmes. On voit que le français est riche en équivalents corrects pour remplacer certains de ces anglicismes. Le monde de l’administration, de l’économie et du commerce n’est pas en reste. Que dire des personnes, des organismes ou des entreprises qui comptent bien employer des mesures drastiques (une médecine de cheval, qui va faire c… à coup sûr!) pour redresser la situation du marché domestique (citoyens et citoyennes, protégez votre foyer de la gastro!) canadien. faux-ami-confortable_false-friend-comfortable. Saviez-vous que le mot confortable, en français, ne peut qualifier que des choses comme un fauteuil, par exemple, jamais des personnes. Dominique Fortier, réviseure. In French, the word confortable can be used only with things, never with people.Cela purgerait moins les malades si l’on prenait des mesures draconiennes ou énergiques ou rigoureuses ou encore contraignantes pour redresser la situation du marché intérieur du pays. Et le bouquet, c’est que, si vous n’êtes pas confortable avec cette action, vous devrez vous adresser au Secrétariat du commerce domestique (oups! intérieur). En fait, l’idée, c’est que si cette mesure vous pose problème, c’est au Secrétariat du commerce intérieur qu’il faut vous adresser. faux-ami-institution_false-friend. Le mot institution, en français, ne s'emploie pas pour parler d'un établissement scolaire ou d'enseignement. Dominique Fortier, réviseure. The word institution, in French, can not be used, as in English, to speek about a learning institution or an educational institution. Dominique Fortier, French Editor.Il existe des dizaines de ces anglicismes de sens, insidieux et trompeurs, dans notre univers bilingue, et certains sont particulièrement difficiles à identifier (repérer, déceler, détecter, découvrir, trouver, relever, cerner, reconnaître). En avez-vous déjà laissé passer?