De mer et de bateaux en chansons

… suite de Rendez-vous 2017

De mer et de bateaux en chansons

Si les bateaux (Gilles Vigneault – paroles)

Marie Denise Pelletier

Nicole Croisille

Quand les bateaux s’en vont (Gilles Vigneault / Pierre Calvé – paroles)

Pierre Calvé

Quand les bateaux s’en vont par Pauline Julien

Pendant que (Gilles Vigneault- paroles)

Vigneault et Desjardins

Monique Leyrac

Rétrospective du chanteur marin marin chanteur voyageur nostalgique Pierre Calvé en perpétuelle partance.

La mer malgré soi, douleur : 1755 – Évangéline

Évangéline, par Marie-Jo Thério, cette voix, pour Claude Léveillée, en 2001

Marie-Jo, pour le 400e de Québec

Natasha St-Pier parce qu’elle aussi, c’est une méchante voix!

Les mots et les images en racontent aussi l’histoire

Mise en contexte de la Déportation

Très intéressant, quoique bourré de fautes de français. Essayez de passer par-dessus.

Lecture à l’avenant

Antonine Maillet. Pélagie-la-charrette, Montréal, Leméac, 1979, 314 p. Collection Les Cahiers Rouges.

Résumé

Pélagie-la-Charrette (1979), roman d’Antonine Maillet, raconte le voyage épique de la veuve Pélagie LeBlanc. À la fin des années 1770, Pélagie quitte le Sud de l’Amérique pour ramener son peuple acadien (voir Acadie) (déporté dans le Sud en 1755) à Grand Pré. Son voyage est une double odyssée : les « gens des charrettes » sont hantés par la charrette fantôme, la charrette de la mort associée à Bélonie, le vieux conteur d’histoires qui accompagne les pèlerins. Ils sont aussi hantés par le bateau fantôme, plus concret, une goélette anglaise prise par le bien-aimé de Pélagie, le capitaine Beausoleil-Broussard, lui aussi dévoué au rapatriement de son peuple.

« Pélagie-la-Charrette » incarne les forces de la vie et survit aux nombreuses générations de conteurs d’histoires querelleurs qu’elle inspire. En entremêlant le folklore et les légendes acadiennes, les emprunts à la Bible et aux classiques, à Rabelais et à d’autres sources, Maillet tire profit, avec humour et force poésie, des liens étroits qui unissent l’histoire, la tradition orale, l’imagination et la littérature. Ce roman est le premier ouvrage étranger à recevoir le prix Goncourt (en France). La traduction, de Philip Stratford, paraît en 1982. (http://encyclopediecanadienne.ca/fr/article/pelagie-la-charrette/)

Terra incognita – Cette œuvre devait s’appeler Une île, à l’origine, parce que je n’avais que la chanson de Serge Lama en tête en la regardant. Mais les choses ont évolué, car j’ai rajouté des éléments à l’original, et cela a abouti en un tryptique. Voici les titres des trois aquarelles : 1- Terra incognita; 2- Exploration; 3- Peuplement / Settlement.

Une île

Photography Prints

Serge Lama (1969)

Nana Mouskouri
En français

En anglais

Rions un peu : histoires de bateaux

J’étais sur mon bateau… (Rémy Girard)

Roger Goéland (Rémy Girard) aux (lundis des Ha ha). Pas ben bon, mais ben drôle.

Lecture à l’avenant

Jerome K. Jerome. Trois hommes dans un bateau (Sans oublier le chien!), Édition Ebooks libres et gratuits. Parution le 05/01/2006. (https://www.ebooksgratuits.com/ebooks.php = des .epub impeccables, mieux faits que ce que l’on trouve sur Amazon et autres vendeurs de livres classiques).
Téléchargement gratuit dans ces divers formats
Mobipocket : 311 Ko | eReader : 267 Ko | PDF : 658 Ko | Source Word : 260 Ko | HTML : 638 Ko | Sony Reader : ++ | ePub : 215 Ko

Le rendez-vous… manqué

Claude Léveillée

La/Ma Pauline la chante aussi

Après ça, de deux choses l’une : ou vous mettez vos bottes de rubber et votre gilet barré bleu pis vous grimpez au nid de pie dans la cour en arrière pour voir le monde et l’horizon, ou vous vous trouvez de bons livres sur les voiliers.

Publié par

Dominique Fortier

Je viens de la terre et je sais que j'y retournerai. Entre-temps, autant profiter de la vie. Des fois travail, des fois lecture, des fois voyages, des fois aquarelle ou peinture, des fois grandes marches, des fois « rien pantoute ». Et là, blogue sur la langue, mais pas seulement... Une fois par mois, je publie également une de mes œuvres en ligne (on peut voir l'ensemble des œuvres que je vends à l'adresse suivante : fineartamerica.com/profiles/dominique-fortier.html).

Vos commentaires sont les bienvenus!