Mes dicos, sites et logiciels de référence

Mes dicos de référence

BÉLISLE, Louis-Alexandre. Dictionnaire général de la langue française au Canada, Québec, Bélisle Éditeur, 1957, 1390 pages. Illustré.

DULONG, Gaston. Dictionnaire des canadianismes, nouvelle édition revue et augmentée, Sillery (Québec), Les éditions du Septentrion, 1999, 549 p. Le Dulong pour les intimes.

LA SOCIÉTÉ DU PARLER FRANÇAIS AU CANADA. Glossaire du parler français au Canada, Québec, Presses de l’Université Laval, 1968 [réimpression de l’édition publiée en 1930 par l’Action Sociale (limitée), à Québec], 709 p. Cet ouvrage est tout simplement formidable! C’est mon préféré, car il fait le lien avec la région de France d’où les mots viennent (prononciation, usage). Il donne aussi l’étymologie et l’acception en France, le cas échéant.

VILLERS, Marie-Éva de. Multidictionnaire de la langue française, 5e éd., [cédérom], Montréal, Québec Amérique, 2009. Le Multi pour les intimes.

Un formidable dictionnaire sur la marine à voile

Bonnefoux et Paris. Le dictionnaire de la marine à voile, Paris, René Baudoin (imprimé d’après l’édition originale), 1980, 776 p. Illustré de nombreuses planches et figures hors texte. Fort volume in 4. Cartonnage édité sous jaquette. Illustration de la jaquette : Cliché LALANCE – Musée de la marine.

Les mots sont classés par ordre alphabétique et l’anglais se trouve toujours entre parenthèses. À la fin, se trouve un vocabulaire anglais-français, essentiel pour la traduction de l’anglais au français. Bref, très utile pour lire des livres, en français ou en anglais, qui font référence à l’époque des grands voiliers.

Mes sites et logiciels de référence

Antidote, 8e édition, version Mac, [Cédérom], Montréal, Éditions Druide, 2014.

OFFICE QUÉBÉCOIS DE LA LANGUE FRANÇAISE. Banque de dépannage linguistique, [En ligne], 2002. [bdl.oqlf.gouv.qc.ca]