Haïku du 8 mars et autres considérations par rapport à la condition des femmes

Haïku du 8 mars en trois temps

Femme deboutte

Photography Prints
femme deboutte
ma grand-mère s’est fait dire ça
pepére la battait

Photography Prints
femme deboutte
ma mère s’est jamais fait dire ça
c’est elle qui « runnait »

Photography Prints
Photography Prints
femme deboutte
question d’équilibre ça
j’essaie et je vais

Le discours officiel

Publicité du gouvernement du Québec à l'occasion de la Journée internationale des femmes; tirée du Soleil du 8 mars 2017.
Publicité du gouvernement du Québec à l’occasion de la Journée internationale des femmes; tirée du Soleil du 8 mars 2017.

C’est vrai, mais la résistance est encore énorme.

La réalité

Les trolls sont « dull »

Art Prints
Aux femmes journalistes féministes qui ont abandonné leur blogue et qui l’ont dit (ainsi qu’à toutes celles qui subissent l’intimidation des trolls sans le dire ou les dénoncer par manque de tribune), sachez que mes pensées vont vers vous et que vous avez toute mon admiration pour avoir tenu si longtemps. J’espère que d’autres filles vont se lever deboutte et prendre la relève.

Même Francine Pelletier, aujourd’hui dans Le Devoir (8 mars 2017 : Le Québec nouveau n’est pas (encore) arrivé), raconte qu’elle se fait traiter de « vieille-truie-mal-baisée qui-ne-sais[probablement sic le gars]-jamais-de-quoi-elle-parle ». Francine Pelletier dans Le Devoir du 8 mars 2017 : Le Québec nouveau n'est pas (encore) arrivé« Vieille » parce qu’elle a passé 22 ans et quart? « Truie-mal-baisée » parce qu’une fille n’est jamais qu’une poule pas de tête se promenant la brassière en l’air en quête inavouée de sexe, un cul provocant par définition, qui n’a jamais joui parce qu’elle n’a jamais rencontré de vrais hommes — comme LUI en l’occurrence, parce que ç’aurait été différent, pas pareil, hein?… (Encore et toujours la même rengaine blessante et humiliante qui vise à rapetisser; levez la main celles qui ne l’ont jamais entendue.). Et « qui-ne-sais-jamais-de-quoi-elle-parle » parce qu’elle dit des choses si vraies qu’elles dérangent les trolls de c… qui ne veulent pas les entendre et qui veulent la faire taire en la discréditant?

Francine a la couenne dure et ne s’en laisse pas imposer, et c’est pour ça qu’on l’adore. Lâche pas « ma vieille »!

Et honte aux trolls « dull »!

 

 

 

 

 

Œuvre du mois ⎮Décembre 2014

Deux cosmonautes observant des boules de Noël avec une loupe_Two cosmonauts looking at Chrismas ball ornaments with a magnifier. Christmas night blue space with red, green and blue Christmas ball ornaments, and mistletoe or holly. Christmas baubles looked at with a magnifier by two comic or cartoon characters coming from space. In deep blue tone; pour acheter; buy it at depositphotos.com, contributor PhotoDominiqueFortier, portfolio: http://depositphotos.com/portfolio-3057013.html. Design graphics quality.

Deux cosmonautes observant des boules de Noël avec une loupe (Two cosmonauts looking at some Chrismas ball ornaments with a magnifier)
Montage graphique numérique
SPI

Quand décembre revient, le rêve nostalgique des Noëls d’antan nous reprend. Alors pour accompagner les souvenirs de chacune et de chacun, voici Marie-Noël, une chanson de Claude Gauthier.

Et comme on se tanne pas de l’entendre, voici l’interprétation du Vieux Garou.

Et puis avec les paroles, il ne manque rien.

Marie-Noël

Quand décembre revient
Quand la neige, neige
Ton visage me revient
En rafales de rires d’étoiles

C’est nous deux à l’envers
Quand mes rêves rêvent
À ces Noëls rouges et verts
Nos huit ans, nos amours d’hiver

Marie-Noël, Marie-Noël
Petite fille, joujou fragile
Petit Noël, de mes Noëls d’enfants

Quand décembre revient
Quand résonne, sonne
Minuit, mon cœur s’en souvient
Des manèges de boules de neige

Tes petits grands yeux verts
Et ta bouche rouge
Faisaient tourner à l’envers
Mon traîneau, mon soleil d’hiver

Marie-Noël, Marie-Noël
Petite fille, joujou fragile
Petit Noël, de mes Noëls d’enfants

Plus décembre revient
Plus la neige, neige
Sous mes Noëls rouges et verts
Mes huit ans, mes amours d’hiver

Marie-Noël, Marie-Noël
Petite fille, joujou fragile
Petit Noël, de mes Noëls d’enfants

Plus décembre revient
Plus la neige, neige
Et plus mon cœur se souvient
Nos huit ans, nos amours d’hiver