Haïku du 8 mars et autres considérations par rapport à la condition des femmes

Haïku du 8 mars en trois temps

Femme deboutte

Photography Prints
femme deboutte
ma grand-mère s’est fait dire ça
pepére la battait

Photography Prints
femme deboutte
ma mère s’est jamais fait dire ça
c’est elle qui « runnait »

Photography Prints
Photography Prints
femme deboutte
question d’équilibre ça
j’essaie et je vais

Le discours officiel

Publicité du gouvernement du Québec à l'occasion de la Journée internationale des femmes; tirée du Soleil du 8 mars 2017.
Publicité du gouvernement du Québec à l’occasion de la Journée internationale des femmes; tirée du Soleil du 8 mars 2017.

C’est vrai, mais la résistance est encore énorme.

La réalité

Les trolls sont « dull »

Art Prints
Aux femmes journalistes féministes qui ont abandonné leur blogue et qui l’ont dit (ainsi qu’à toutes celles qui subissent l’intimidation des trolls sans le dire ou les dénoncer par manque de tribune), sachez que mes pensées vont vers vous et que vous avez toute mon admiration pour avoir tenu si longtemps. J’espère que d’autres filles vont se lever deboutte et prendre la relève.

Même Francine Pelletier, aujourd’hui dans Le Devoir (8 mars 2017 : Le Québec nouveau n’est pas (encore) arrivé), raconte qu’elle se fait traiter de « vieille-truie-mal-baisée qui-ne-sais[probablement sic le gars]-jamais-de-quoi-elle-parle ». Francine Pelletier dans Le Devoir du 8 mars 2017 : Le Québec nouveau n'est pas (encore) arrivé« Vieille » parce qu’elle a passé 22 ans et quart? « Truie-mal-baisée » parce qu’une fille n’est jamais qu’une poule pas de tête se promenant la brassière en l’air en quête inavouée de sexe, un cul provocant par définition, qui n’a jamais joui parce qu’elle n’a jamais rencontré de vrais hommes — comme LUI en l’occurrence, parce que ç’aurait été différent, pas pareil, hein?… (Encore et toujours la même rengaine blessante et humiliante qui vise à rapetisser; levez la main celles qui ne l’ont jamais entendue.). Et « qui-ne-sais-jamais-de-quoi-elle-parle » parce qu’elle dit des choses si vraies qu’elles dérangent les trolls de c… qui ne veulent pas les entendre et qui veulent la faire taire en la discréditant?

Francine a la couenne dure et ne s’en laisse pas imposer, et c’est pour ça qu’on l’adore. Lâche pas « ma vieille »!

Et honte aux trolls « dull »!

 

 

 

 

 

Allez voir, vous avez des ailes!

Vous l’savez pas, mais vous avez des ailes!
Mesdames, mesdames, vous êtes belles…

– Pauline Julien

casse-noisette-artiste-dominique-fortier-nutcracker-signed. Aquarelle représentant une ballerine avec des ailes diaphanes aux pieds accompagnée d'un casse-noisette rouge vif et des soldats de plombs, certains tombés au combat, morts, et d'autres quittant la scène. Watercolor showing a female ballet dancer with a bright red black shoes and gloves and belt nutcracker; toy metal soldiers, some deads, some alive quitting the scene. For Christmas time or 8th of Marsh. Dominique Fortier
Casse-Noisette, 2013
Aquarelle sur papier à grain fin
17,8 x 12,3 cm
SPI

En cette journée du 8 mars, j’aurais aimé vous offrir la chanson de Pauline Julien Allez voir, vous avez des ailes, qui aurait mis des mots sur mon œuvre, mais je ne l’ai pas trouvée sur le Web.

Par contre, j’en ai trouvé une aussi belle, aussi signifiante, de son amie et compositrice Anne Sylvestre, Une sorcière comme les autres. C’est une chanson phare des féministes des années 1970, qui revendiquaient l ‘égalité entre les hommes et les femmes.

Les choses ont changées pour les filles, depuis, mais tant que ça? Rappelons-nous que rien n’est jamais acquis, que les choses peuvent changer assez vite et qu’il vaut mieux rester toujours vigilantes.

Bonne Journée internationale de la femme et voici Anne Sylvestre, suivie de Pauline Julien parce qu’il n’y a jamais trop de versions pour les chansons qu’on aime.

 


____________________________________________________________

Articles très intéressants sur le sujet :
Nathalie Collard, Le sexisme n’est pas morthttp://plus.lapresse.ca/screens/4d7b-c698-531a7eff-a7de-7b03ac1c6068%7C6SREpJNWa2Ca.html.
Alexa Conradi, Le patriarcat et la misogynie, phénomènes du passé? http://huff.to/1g7KURO.