Strictement interdit!

Sell Art OnlineDominique Fortier
Strictement interdit! 🎃 Strictly Forbidden!
Photographie
Québec (Québec)

Bon, vous êtes prévenus! Il est strictement interdit aux sorcières et autres coquines et coquins de cueillir des fleurs au parc Jeanne-d’Arc pour les offrir en échange de bonbons à l’Halloween… ou pour vous attacher un cœur. L’Halloween, c’est le temps de courir les maisons, pas la galipote en effeuillant une marguerite. Vous pourrez pas dire que vous avez pas vu l’affiche!

En attendant, vous avez le droit de vous bourrer la face dans le sucre tant que vous voudrez demain. Mais si vous avez l’habitude de vous bourrer la face dans le sucre, alors mangez-en donc pas! Ça fera changement et ça sera vraiment votre fête, tiens!

La grand’Bartine

Son vrai nom, c’était Albertine. Albertine Dubreuil, si je me souviens bien. C’était une grande et grosse femme blonde, qui semblait venue directement des pays scandinaves : une walkyrie.

La grand’Bartine était la chanteuse soliste dans le chœur de chant de l’église du village, où mon père chantait également.

village-eglise-bonhomme-de-neige_church-snowman. 2012-A13-aquarelle_watercolour, watercolour, nordic village; village nordique; clôture en perches; clôture de perches; clôture de bois; maisons; houses; artist: Dominique Fortier, Quebec, PhotoDominiqueFortier; signed artwork; oeuvre signée; on paper; sur papierElle avait une voix, mes amis, une voix! d’or, de velours, de chanteuse d’opéra, riche, onctueuse et puissante avec ça.

À la messe de minuit, quand elle entonnait le Minuit, chrétiens (paroles), on aurait pu entendre voler une mouche. Sortant de sa plantureuse poitrine, sa voix, cette voix — comme l’a chanté Gerry Boulet —, s’élevait du jubé pour emplir l’espace de sa sonorité céleste et redescendre nous envelopper de beauté. Elle nous glissait dans les oreilles, ronde, chaude, veloutée, somptueuse, voluptueuse, comme une écharpe de soie glisse délicatement d’une épaule de femme. Les poils nous en levaient sur la peau.

La grand’Bartine ne l’a peut-être jamais réalisé, mais elle nous offrait là un cadeau inestimable : un instant de pur bonheur, intemporel, qui confine au sublime, de félicité païenne parfaite (la jouissance par l’oreille) dans une Église catholique par ailleurs si oppressante.

Je ne sais pas pour les autres, mais en ce qui me concerne, c’était une messe que je ne voulais pas manquer. J’y assistais pour me régaler des chants de Noël de la chorale et pour entendre la grand’Bartine pousser son Minuit, chrétiens.

Si la grand’Bartine avait été un homme, elle aurait été Richard Verreau. Même texture de velours dans la voix. Je ne crois pas qu’il existe d’enregistrement de la grand’Bartine (trop loin et trop creux, le village; trop loins l’époque et les moyens techniques). Mais on peut encore se faire plaisir en écoutant le Grand Richard Verreau.

Par Richard Verreau l’Unique Continuer la lecture de La grand’Bartine

L’accord des adjectifs de couleur

La nature et les arbres, à l’automne, parent le paysage de mille couleurs, plus belles les unes que les autres. Parmi les arbres, les érables se distinguent. Ils sont particulièrement hauts en couleur.

Chaque année, le plaisir visuel se renouvelle. Quiconque se promène dehors se prend à chercher :

  • 1. qui des feuilles rouges (1), cramoisies (1), jaunes (1), brunes (1), écarlates (1a), pourpres (1a), incarnates (1a), vermeilles (1a) ou fauves (1a);

RÈGLE de l’accord :

  • 1. Les adjectifs de couleur simples s’accordent en genre et en nombre.
  • 1a. Certains noms fréquemment utilisés comme adjectifs de couleur sont considérés comme des adjectifs à part entière et, de ce fait, s’accordent en genre et en nombre avec le nom auquel ils se rapportent. Ces adjectifs sont : écarlate, fauve, incarnat, mauve, pourpre, rose et vermeil.
october-post-fall-colours-square_couleurs-d'automne
Une feuille de chêne brune figure sur cette photo aux couleurs d’automne (1).
  • 2. qui des feuilles aux teintes dorées (2), cuivrées (2), jaunâtres, brunâtres (2), mordorées (2), orangées (2), violacées (2);

RÈGLE de l’accord :

  • 2. Les adjectifs dérivant d’adjectifs ou de noms de couleur s’accordent en genre et en nombre.
Feuille d'érable dans des tons cuivrés. Photo de Dominique Fortier réviseuse réviseure
Feuille d’érable dans des tons cuivrés (2).
  • 3. qui des feuilles jaune pâle (3), jaune maïs (3), jaune citron (3), jaune doré (3), jaune foncé (3), rouge tomate (3), rouge vin (3), jaune-vert (3a), brun-jaune (3a), violet-rouge (3a), brun-noir (3a), jaune et vert (3b – les deux couleurs sont sur une même feuille), orange et vermeil (3b), brun et jaune (3b);

RÈGLE de l’accord :

  • 3. Les adjectifs composés (avec un autre adjectif ou un nom) sont invariables.
  • 3a. On emploie le trait d’union lorsque deux adjectifs de couleur simples sont juxtaposés.
  • 3b. Les adjectifs de couleur coordonnés pour qualifier un seul nom sont également invariables.
Potiron giraumon rouge et blanc. Photo par Dominique Fortier, réviseuse réviseure
Potiron à couronne rayée rouge et blanc (3b).
  • 4. qui des feuilles or (4a), paille (4a), orange (4a), bourgogne (4a), bordeaux (4a), grenat (4a), fuchsia (4a), garance (4a), acajou (4a), aubergine (4a), bronze (4a), cachou (4a), havane (4a), cuivre (4a), vermillon (4a), rouille (4a), caramel (4a), chocolat (4a), lie de vin (4b), sang de bœuf (4b), caramel brûlé (4b), café au lait (4b), terre de Sienne (4b).

RÈGLE de l’accord :

  • 4. Les noms simples (4a) ou composés (4b) employés comme adjectifs pour désigner une couleur sont invariables.
citrouille-orange-coiffee-dun-chapeau-fuchsia chapeau de sorcière photo par Dominique Fortier, réviseuse réviseure
Citrouille orange (4a) surmontée d’un chapeau de sorcière fuchsia (4a) à voilette en toile d’araignée noire (1).

Et quiconque se prend à chercher des feuilles d’automne en trouvera. Des milliers. Les combinaisons sont infinies. On pourrait dire que la nature nous « en fait voir de toutes les couleurs », dans le bon sens de l’expression, tant les coloris sont variés.

Pour terminer, voici des exemples visuels d’adjectifs de couleur bien accordés, tirés du roman policier de Jean-Jacques Pelletier intitulé La faim de la Terre (publié en 2012).

3-adjectifs-de-couleurs-bien-accordes-JJPelletier________________________________________________________________

Pour en savoir plus ou pour plus d’exemples concernant l’accord des adjectifs de couleur ou des noms représentant des couleurs :

Liste d’adjectifs de couleur de l’Office québécois de la langue française, dont certains constituent de réelles difficultés. Le tableau indique, pour chaque adjectif, le masculin singulier, le masculin pluriel, le féminin singulier et le féminin pluriel. Divers liens, sur cette page, mènent à des points précis de l’accord des adjectifs de couleur.

VILLERS, Marie-Éva de. Multidictionnaire de la langue française, 5éd., [cédérom], Montréal, Québec Amérique, 2009. Tableau Adjectifs de Couleur.